Cliquez sur les expressions précédées du signe + pour les développer.

Recherche externe : moteur de PicoSearch
Recherche interne : moteur de FreeFind
 ??   

RETIARIVS - Salluste, Ep. I, 1

LETTRES DE C. C. SALLUSTE A C. CÉSAR


PREMIÈRE LETTRE.
I. Je sais combien il est difficile (1) et délicat de donner des conseils à un roi, à un général, à tout mortel enfin qui se voit au faîte du pouvoir; car, autour des hommes puissants, la foule des conseillers abonde, et personne ne possède assez de sagacité ni (1) Tacite a dit (Hist., liv.I, ch.XV) : Suadere principi quod oporteat, multi laboris. de prudence pour prononcer sur l'avenir. Souvent même les mauvais conseils plutôt que les bons tournent à bien, (2) parce que la fortune fait mouvoir au gré de son caprice presque toutes les choses humaines (3).
Cicéron a dit dans une de ses lettres à Atticus : Eventum non virtus, sed fortuna moderatur : omnium rerum incerti sunt exitus : multa male consulta, quum adversarios inconsultiores nacta sunt, felicem eventum habuerunt. Déjà Salluste a dit, dans la Guerre de Jugurtha (ch.III): Fortuna pleraque rerum humanarum regit; et dans sa Catilinaire; (ch.VIII): Fortuna in omni re dominatur; ea res cunctas ex lubidine magis, quam ex vero celebrat obscuratque.
Pour moi, dans ma première jeunesse, porté par goût à prendre part aux affaires publiques, j'en ai fait l'objet d’une étude longue et sérieuse, non dans la seule intention d'arriver à des dignités que plusieurs avaient obtenues par de coupables moyens, mais aussi pour connaître à fond l'état de la république sous le rapport civil et militaire, la force de ses armées, de sa population, et l'étendue de ses ressources.
Préoccupé donc de ces idées, j'ai cru devoir faire au dévouement que vous m'inspirez le sacrifice de ma réputation et de mon amour-propre, et tout risquer, si je puis ainsi contribuer en quelque chose à votre gloire. Et ce n'est point légèrement, ni séduit par l'éclat de votre fortune, que j'ai conçu ce dessein; c'est qu'entre toutes les qualités qui sont en vous, j'en ai reconnu une vraiment admirable : cette grandeur d'âme qui, dans l'adversité, brille toujours chez vous avec plus d'éclat qu'au sein de la prospérité (4). Mais, au nom des dieux, votre magnanimité est assez connue, et les hommes seront plutôt las de vous payer un tribut de louanges et d'admiration, que vous de faire des actions glorieuses.
Claudien a dit de Stilicon (liv.I, v.283) :
................................Nil fessa remisit
Officii virtus, contraque minantia fata
Pervigil, eventusque sibi latura secundos,
Major in adversis micuit.....................


EPISTOLÆ C. C. SALLUSTII AD C. CÆSAREM


EPISTOLA PRIMA.
Les options pour chaque terme vont apparaître ici.

Ecrire
Logo compteur