Cliquez sur les expressions précédées du signe + pour les développer.

Recherche externe : moteur de PicoSearch
Recherche interne : moteur de FreeFind
 ??   

RETIARIVS - Salluste, Ep. II, 5

V. Quant à l'affermissement de la paix, qui est votre but et celui de tous les vôtres, commencez, je vous prie, par examiner à fond combien cet objet est important, afin que, distinguant les inconvénients d'avec les avantages, vous arriviez, par un large chemin, au véritable but. Je pense, puisque tout ce qui a commencé doit finir, qu'au temps marqué pour la ruine de Rome les citoyens en viendront aux mains avec les citoyens; qu'ainsi fatigués, épuisés, ils seront la proie de quelque roi, de quelque nation (33): autrement, le monde entier ni tous les peuples conjurés ne pourraient ébranler, encore moins renverser cet empire. Il faut donc Cette pensée se trouve heureusement exprimée dans une épître du chancelier de l'Hôpital au cardinal de Lorraine :
0 cæcas hominum mentes ! dum mutua stulti
Pastores jurgia exercent, lupus intrat ovile.
consolider tous les éléments d'union et bannir les maux de la discorde.
Vous aurez atteint ce double but, si vous arrêtez la licence des profusions et des rapines (34), "C'est, dit Ruperti, prendre de haut et de loin les causes de discorde ; car, des profusions naît l'indigence, de l'indigence les rapines, des rapines les dissensions civiles." non point en rappelant d'antiques institutions (35) que nos mœurs corrompues rendent pour nous depuis longtemps ridicules, mais en faisant du patrimoine de chacun la limite invariable Il s'agit ici des lois somptuaires Licinia, Didia, Fannia, Orchia, etc., qu'au rapport de Suétone (Vie de J. César, ch. XLIII) Jules César remit en vigueur. de sa dépense: car il est passé en usage chez nos jeunes gens de commencer par dissiper leur bien et celui des autres; pour vertu suprême, ils excellent à ne rien refuser à leurs passions et à quiconque les sollicite, traitant de bassesse la pudeur et l'économie. Aussi à peine ces esprits ardents, engagés dans une mauvaise route, voient-ils manquer leurs ressources ordinaires, qu'ils se portent avec violence, tantôt contre nos alliés, tantôt contre les citoyens, renversent l'ordre établi, et font leur fortune aux dépens de celle de l'État.
Il est donc urgent d'abolir l'usure pour l'avenir (36), afin que chacun remette de l'ordre dans ses affaires. Voilà le vrai remède et le plus simple: par là les magistrats On pressait beaucoup César d'éteindre entièrement, par un édit, les dettes des particuliers, comme cela s'était fait déjà plus d'une fois, et comme on s'y attendait encore : "car, dit le président de Brosses, c'était toujours une des grandes espérances des gens dérangés, quand ils se jetaient dans la guerre civile. Il ne le voulut pas, mais il ordonna que les débiteurs seraient reçus à céder des fonds à leurs créanciers au prix de leur acquisition, ou par estimation faite de leur valeur avant la guerre civile, c'est-à-dire au temps de la paix, en déduisant sur le capital de la créance les intérêts usuraires qui auraient été joints ou qu'ils auraient payés, ce qui fit à peu près une diminution d'un quart sur les capitaux." n'exerceront plus pour leurs créanciers, mais pour le peuple, et ils mettront leur grandeur d'âme à enrichir, et non à dépouiller la république.

Les options pour chaque terme vont apparaître ici.

Ecrire
Logo compteur