Cliquez sur les expressions précédées du signe + pour les développer.

Recherche externe : moteur de PicoSearch
Recherche interne : moteur de FreeFind
 ??   

RETIARIVS - Sujet blanc sur Tibulle (2002/2003)

(Testé en 3 heures dans les conditions de l'examen :
vous pouvez faire ce que vous voulez de cet énoncé personnel ...
sauf en tirer un profit financier ou le publier sans m'en aviser !)

Tibulle, Troisième élégie, v.49 à 84

  1. Nunc Jove sub domino caedes et vulnera semper,
  2. nunc mare, nunc leti mille repente viae.
  3. Parce, pater : timidum non me perjuria terrent,
  4. non dicta in sanctos impia verba deos.
  5. Quod si fatales jam nunc explevimus annos,
  6. fac lapis inscriptis stet super ossa notis :
  7. HIC JACET IMMITI CONSVMPTUS MORTE TIBVLLVS,
  8. MESSALLAM TERRA DVM SEQUITVRQVE MARI.
  9. Sed me, quod facilis tenero sum semper Amori,
  10. ipsa Venus campos ducet in Elysios.
  11. Hic choreae cantusque vigent, passimque vagantes
  12. dulce sonant tenui gutture carmen aves ;
  13. Fert casiam non culta seges, totosque per agros
  14. floret odoratis terra benigna rosis ;
  15. ac juvenum series teneris immixta puellis
  16. ludit et adsidue proelia miscet Amor.
  17. Illic est, cuicumque rapax Mors venit amanti,
  18. et gerit insigni myrtea serta coma.
  19. At scelerata jacet sedes in nocte profunda
  20. abdita, quam circum flumina nigra sonant ;
  21. Tisiphoneque impexa feros pro crinibus angues
  22. saevit et huc illuc impia turba fugit ;
  23. tum niger in porta serpentum Cerberus ore
  24. stridet et aeratas excubat ante fores.
  25. Illic Junonem temptare Ixionis ausi
  26. versantur celeri noxia membra rota ;
  27. Porrectusque novem Tityos per jugera terrae
  28. adsiduas atro viscere pascit aves ;
  29. Tantalus est illic, et circum stagna, sed acrem
  30. jam jam poturi deserit unda sitim ;
  31. Et Danai proles, Veneris quod numina laesit,
  32. in cava Lethaeas dolia portat aquas.
  33. Illic sit quicumque meos violavit amores,
  34. optavit lentas et mihi militias.
  35. At tu casta precor maneas, sanctique pudoris
  36. adsideat custos sedula semper anus.
  37. Haec tibi fabellas referat positaque lucerna
  38. deducat plena stamina longa colu ;
  39. at circa gravibus pensis adfixa puella
  40. paulatim somno fessa remittat opus.
  41. Tunc veniam subito, nec quisquam nuntiet ante,
  42. sed videar caelo missus adesse tibi ;
  43. tunc mihi, qualis eris, longos turbata capillos,
  44. obvia nudato, Delia, curre pede.
  45. Hoc precor, hunc illum nobis Aurora nitentem
  46. Luciferum roseis candida portet equis.
Maintenant que Jupiter est le maître, ce sont des meurtres et des blessures toujours, maintenant c'est la mer, maintenant vers la mort mille voies brusquement s'ouvrent.
Épargne-moi, père des dieux ! comme je crains les dieux, je n'éprouve pas de terreurs pour m'être parjuré, ou avoir prononcé des paroles impies contre la sainteté des dieux. Si j'ai rempli maintenant le nombre fatal de mes années, permets que ces mots soient inscrits sur la pierre qui couvrira mes restes : "Ici repose Tibulle, qu'une mort cruelle a enlevé tandis qu'il suivait Messalla sur terre et sur mer."
Mais moi, qui suis toujours docile au tendre Amour, c'est Vénus en personne qui me conduira aux Champs Elyséens. Là règnent les danses et les chants, et voltigeant de tous côtés, des oiseaux font résonner la douce musique de leur gosier délicat ; le cinnamome y pousse sans culture, et dans toute la campagne la terre bienveillante est fleurie de roses embaumées ; et une ronde mêlant jeunes gens et jeunes filles délicates se livre à des jeux, et sans cesse l'Amour suscite de nouveaux combats. Là se trouvent tous les amants qu'a surpris la Mort avide, et des couronnes de myrte ornent leur chevelure.
Mais il y a le séjour maudit que cache la nuit profonde et autour duquel des flots noirs mugissent ; Tisiphone, dont la sauvage chevelure de serpents se hérisse, y sévit, et en tous sens la foule impie s'enfuit ; puis le noir Cerbère, sur le seuil, siffle par la gueule de ses serpents et monte la garde devant les portes de bronze. Là-bas le corps coupable d'Ixion, qui osa outrager Junon, tourne sur une roue rapide ; et Tityos, étendu, couvre neuf arpents et son foie noir nourrit les oiseaux qui ne le quittent pas ; Tantale y est aussi, et auprès de lui il y a un étang, mais, chaque fois qu'il est sur le point de boire, l'onde se dérobe à son âcre soif ; et les filles de Danaüs, qui offensèrent la puissance de Vénus, transportent les eaux du Léthé dans des tonneaux sans fond.
Que là-bas aille quiconque a trahi mes amours et m'a souhaité une longue campagne qui me retienne absent. Mais toi, je t'en supplie, reste-moi fidèle, et, pour que ta pudeur soit sous bonne garde, que ta vieille mère demeure toujours attentive auprès de toi. Qu'elle te raconte des histoires en tirant, près de la lampe, les longs fils de sa quenouille bien garnie ; cependant qu'à côté d'elle la jeune esclave, attachée à sa lourde tâche, cède peu à peu à la fatigue et au sommeil et laisse tomber l'ouvrage.
C'est alors que je viendrais subitement, sans que personne ne m'annonçât, et j'apparaîtrais à tes yeux comme un envoyé du ciel ; alors, au-devant de moi, telle que tu seras, tes longs cheveux en désordre, accours, Délia, les pieds nus.
Voilà ma prière ; ce jour si beau, ce jour radieux, que la blanche Aurore nous l'apporte avec ses chevaux couleur de rose.


Traduction librement inspirée de celle de
M. Ponchont, éd. Les Belles Lettres

QUESTIONS : (50 points)
  1. Quel commentaire suscite le parallélisme entre les distiques des v.17-18 et 33-34 ?
  2. Quelle progression décèle-t-on à partir du v.35 et jusqu'à la fin ?
  3. Relevez et commentez le lexique dominant dans les v.11 à 18.
  4. Dans les v.19 à 32, par quels procédés Tibulle suggère-t-il l'horreur du séjour infernal ?
  5. Montrez que l'on peut considérer ce passage comme une argumentation ; à qui s'adresse -t-elle ?
VERSION : (50 points)

Celle qu'aime Tibulle est indifférente à ses poèmes et n'est accueillante qu'à l'argent.

Nunc et amara dies et noctis amarior umbra est :
omnia nam tristi tempora felle madent.
nec prosunt elegi nec carminis auctor Apollo1 :
illa2 caua pretium flagitat usque manu.
ite procul, Musae, si non prodestis amanti :
non ego uos, ut sint bella canenda, colo,
[ … ]
ad dominam faciles aditus per carmina quaero :
ite procul, Musae, si nihil ista ualent.

Tibulle II, 4, v.11-16 et 19-20

Notes :
1 Apollon est l'inspirateur par excellence de Tibulle.
2 "Illa" désigne Nemesis, jeune fille vénale dont Tibulle est épris.
Ecrire
Logo compteur